Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aller aux îles Mouk Mouk

Publié le par Jacques Michaud

 

Cette expression typiquement québécoise (selon la Parlure) est un équivalent du français aller à Tatahouine, c'est-à-dire dans un endroit si lointain et isolé qu'on peine à l'imaginer. Je crois que les îles Mouk Mouk n'existent pas, en revanche et par contre et toutefois, Tatahouine existe bel et bien dans une région plutôt désertique du sud tunisien, que j'ai moi-même foulée de mes petits pieds, c'est vous dire si je suis un fucking aventurier.

Autres expressions typiquement françaises :

aller au diable Vauvert (là encore un lieu virtuel, plus ou moins mythique même s'il existe ça et là des lieux afublés de ce toponyme) et plus brièvement aller au diable.

Aller à Péta Ouchneff ou à Péta Ouchnok, expressions dans lesquelles la notion d'éloignement disparaît pour laisser place -si on ose dire et sic- à une notion de n'importe où. On entend bien dans ces deux expressions un tintinnabulement  de sons slaves ou plutôt de ce qu'on s'en représente dans une imagerie sonore populaire. (ouf...). 

 

 

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Etre vite sur ses patins

Publié le par Jacques Michaud

C'est une expression québécoise qui signifie Etre débrouillard. A découvrir entre autres dans

http://www.dictionnaire-quebecois.com/

que nous a recommandé notre envoyé spécial Benn...

 

Voilà d'ailleurs le bagage concret que Benn a pu acquérir au bout d'une quinzaine de jours (toutefois on ne peut encore préjuger de la qualité de son accent québécois)

 

une toune (a tune ) = une chanson

platte (adj) = ennuyeux 

pantoute = (pas en tout, pas du tout)

cute (adj)= mignon (mot anglais utilisé par tous)

(son / ton  /mon) chum = (son / mon / ton) mec

Sa / ta / ma blonde = sa ta ma meuf

Une gagne (vient de gang)  = une bande, une troupe  "Ce soir, on sort en boite, y aura toute la gagne"

la slotche (vient de slutch) = neige fondue

A Montréal, c'est vraiment galère de marcher dans la rue car les trottoirs sont pleins de slotche dégueulasse.

C’est correct (se prononce correk) = c’est ok

Magaziner : faire du shopping

Peinturer : peindre

Poche (adj) : nul, naze

Un breuvage : un soda (coca, sprite)

Des gougounes = des tongs, des sandales

Une gomme  = chewing-gum

Les foufounes  = les fesses

Les gosses = les couilles

Un coton ouaté = un sweet (ou tout ce qui est en matière sweet)

Dés le premier soir, gab, une copine de Ja m’a dit, alors que je retirais maladroitement mon

Sweat : «  t’es vraiment drôle quand tu retires ton coton ouaté » ca m’a fait marrer !

Du blé d’Inde = du maïs

Une piasse (pièce ?) = un dollar can

Une calotte = une casquette

Une camisole = un débardeur, un petit-haut

pogner = attraper

Capoter = halluciner, tripper ou paniquer

Fuckée (adj) (de fuck) = bizzare, tordu

Une game = un match (de hockey souvent vu qu’icite, a part le hockey…)

On regarde souvent la game à la télé en buvant des bières !

Kétaine = kitsh, ringard

Ski-doo = scooter des neiges

Taper  = scotcher (au sens propre)

Tip  = pourboire (obligatoire le tip…environ 15 %..si tu vas dans un bar et que tu prends une boisson a dix dollars, tu dois filer à peu près un dollar cinquante au waiter

Toffe (vient de tough) = difficile, dur

Waiter / waitresse = serveur/serveuse

 

Jurons :

Ostie, Christ, tabarnak, câlice… c’est les seuls que j’ai entendus pour l’instant.

Christ, le T ne se prononce pas. On dit crisse. Pour atténuer, à la manière de mer..credi pour merde, j’entends souvent : tabarnouch, tabarouette (pour tabarnak) et caline (pour calice) 

 

On peut transformer les jurons en verbe :

Je m’en crisse, je m’en calice  = je m’en fous

Je décalisse = je déprime

 

Le T en plus :

Ils rajoutent parfois des t aux mots.

J’ entends souvent : il fait frette (frais)  , icitte  (ici), au / le boute (bout)

 

Le Tu en plus :

Ils rajoutent des tu dans la plupart de leurs question.

T’as-tu de l’argent ? il en a tu de l’argent ? j’ai tu de l’argent ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

Faire le tour du poteau

Publié le par Jacques Michaud

Selon les expatriés au Canada qui souhaitent prolonger leur durée légale de séjour dans ce pays sans avoir à revenir en France, faire le tour du poteau c'est sortir du territoire canadien, pénétrer aux Etats-Unis (par exemple du côté de Niagara Falls) puis revenir au Canada en se faisant dûment repérer par la douane. Et le tout est joué, semble-t-il.

Voir : http://www.immigrer.com/faq/rubrique/Tour-du-poteau-le.html

 

 En ce moment j'ai une accointance avec le Québec, alors j'espère bien pouvoir enrichir ma déjà complète compilation avec des expressions métaphoriques issues de la Belle Province.

 

Je m'en vas vous mettre l'eau à la bouche en citant :

 

"Avoir les yeux comme une chatte qui pisse dans le son "

C'est-à-dire avoir un regard de satisfaction, être en extase, amoureuse.

 

Ben oui, moi aussi ça m'a toujours frappé de voir le regard d'un animal qui pisse ou qui chie, sachant que l'homme est aussi un animal (pour l'homme).

 

Allez donc faire un tour dans le grenier de Bibiane, on y trouve de tout...

 

 

  http://legrenierdebibiane.com/participez/Expressions/quebec.html

 

Mettez-vous dans le creux de l'oreille ces deux si belles chansons de Charlebois (entre autres). J'ai eu la chance de le voir aux Francofolies de La Rochelle il y a quelques années. Il a éclipsé tout le monde, même Cabrel.

 

 

 

 


Robert charlebois & louise forestier "lindberg"
envoyé par GERARDSERGE. - La vie de famille à travers le monde en vidéo.

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Croire au Père Noël

Publié le par Jacques Michaud

 

C'est de circonstance, bof !

 

Eh, banane, tu crois au Père Noël ? Sous-entendu, si tu crois que je vais faire ce que tu me demandes, tu te fourres le doigt dans l'oeil et même jusqu'au trognon. En d'autres termes, tu peux (aller) te brosser !

Fourrer un doigt jusqu'au trognon ne semble d'ailleurs avoir aucun sens et pourtant, on l'utilise par association d'idées. Se faire avoir jusqu'au trognon, par exemple, c'est se faire avoir jusqu'au bout, se faire avoir jusqu'à l'os, même dit-on. Le trognon, comme l'os, c'est ce qu'il reste quand on a tout enlevé. Le bout du bout.

 

Noël, c'est aussi l'idée de l'abondance (le réveillon, les cadeaux), ainsi on peut dire "c'est Noël" ou "c'est Noël avant l'heure" quand quelque chose arrive comme un cadeau, un peu plus que ce qu'on espérait. Noël suggère aussi la surcharge (chargé, maquillé, décoré comme un sapin de Noël; un vrai sapin de Noël dira-t-on parfois d'une femme qui aura ostensiblement sorti tous ses bijoux).  

 

On ressortira les métaphores usagées telles : Etre ou ne pas être un cadeau. Une personne qui n'est pas un cadeau peut être aussi bien quelqu'un de moche que quelqu'un d'emmerdant.

 

On va pas faire un réveillon, là-dessus, signifie que quelque chose a déjà beaucoup trop duré et qu'il y faut mettre un terme. Ou encore, on va pas faire réveillon ici, sous-entendu, on va pas s'incruster, on va pas rester plus longtemps.

 


Destinée - Le Père Noël est une ordure
envoyé par Sergent-chef_Cruchot. - Gag, sketch et parodie humouristique en video.

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Avoir les dents en chasse-neige

Publié le par Jacques Michaud

Il fallait bien une expression qui colle avec ces temps de froidure et de neige. En réalité, avoir les dents en chasse-neige est une métaphore visuelle pour désigner quelqu'un qui a les dents très en avant, en référence à la lame penchée du chasse-neige. De très mauvaises langues utilisent une autre métaphore : avoir les dents en décapsuleur. Et des langues encore plus dévoyées mettent en relation le fait d'avoir des dents en chasse-neige et de possibles risques d'inflation (1). Dans On va le dire comme ça, Dictionnaire des expressions quotidiennes, Charles Bernet et Pierre Rézeau citent  (2) : avoir de l'avance sur le gâteau; avoir les dents qui courent après le bifteck.

 

Voir ce commentaire de Fonnier :

  • "Je ne sais plus quel humoriste(coluche?) avait imagé en disant:

    "Dis donc elle quand elle goûte la béchamel avec la cuillère en bois, elle doit faire des copeaux...""

 

(2)   Editions France Loisirs

(1)

 


Lapsus: Dati confond "inflation" et... "fellation"
envoyé par LePostfr. - L'info video en direct.

 

(2) Editions France Loisirs

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0