Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Faire un chopin

Publié le

Ne pas faire un chopin*

- Ben dis don, t'as fait un drôle de chopin, là. 

Quand on vous balance cette phrase ironique, l'air compassé, sous forme de messe basse, alors que, avec une immense fierté, vous venez de présenter à vos meilleurs copains votre dernière conquête, fille ou garçon, un doute peut vous assaillir...Un frisson vous glace. Et si vous vous étiez trompé ?

Expression chopée au vol par Michel T(y)

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Noir comme un taupin

Publié le par Jacques Michaud

Noir comme un taupin

A vrai dire, je ne suis plus très sûr de cette expression que devait utiliser mon inépuisable Solognot de père. Je crois que phonétiquement, c'est cela. J'y pense parce que, ça va merci, moi je suis plutôt bronzé en cette fin d'été au contraire de ceux qui se sont fadé l'été le plus pourri depuis trente ans. Eh, oui, j'ai choisi de me la couler douce au pays des Portugalais (je cite le père, encore). J'ai quand même chopé une otite à force de plonger vaillamment dans les eaux froides et remuantes de l'Atlantique au-dessous du 45è parallèle. Ce qui fait que j'ai une portuguaise ensablée (1). Qu'on se rassure, elle était déjà prélablement impropre à la communication, donc ça ne change rien. C'est vrai qu'on s'achète moins facilement des lunettes pour les oreilles que pour les yeux. Je ne sais pourquoi, d'ailleurs. Il faudrait que j'y réfléchisse (en Beauce on dira " faurait qu'j'y penserais !")
Un taupin, me dit mon copain Robert Le Petit, c'est un soldat qui pose des mines sous terre. Alors vous imaginez la gueule du mec après qu'il a navigué sous terre...Pour peu que ce soit dans une mine de charbon qu'il pose ça mine de rien,  ça lui fait pas la même gueule que s'il navigue dans une mine de papier mâché. Il est noir comme du...cirage, comme du charbon ou comme un Sénégalais (c'est ce qu'on disait avant!). Mais à tout prendre il aura toujours meilleure mine que celui qui se la verra péter dans la gueule parce qu'il aura été faire un tour avec sa dulcinée au coin d'un bois.

(1) Les assidus de ce blog se souviendront sans doute d'un article évoquant les japonaises ensablées de Jacques Chirac.

Publié dans comparaison

Partager cet article

Repost 0

Ca ne se trouve pas sous le pas d'un cheval

Publié le par Jacques Michaud

Ca ne se trouve pas sous le pas d'un cheval

Par exemple, l'argent, ça ne pousse pas, comme on dit. Ca ne se trouve pas sous le pas d'un cheval. Vous croyez que c'est facile de trouver un maçon ou un couvreur, vous ? Eh ben moi je dis que ça ne se trouve pas sous le pas d'un cheval.

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Tailler des croupières

Publié le par Jacques Michaud

Tailler des croupières

Si le sens est clair, puisqu'il s'agit de prendre un avantage sur quelqu'un d'autre en lui prenant par exemple des parts de marché, ou en l'empêchant de gagner, ou encore en lui créant des difficultés; en revanche l'origine de l'expression est difficile à cerner. Une croupière, m'a dit Robert, est une longe de cuir qui, passée sous la queue d'un cheval empêche le bât (ou la charrette) de remonter vers le garrot.
En gros, c'est pour empêcher que le bourrin en ait pardessus les bretelles, non ? Ou qu'il se mange sa charrette ou qu'il se la prenne dans le cul ?

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Avoir la courroie qui rentre dans la poulie

Publié le par Jacques Michaud

Avoir la courroie qui rentre dans la poulie

Métaphore qui fait dans la dentelle de string, relevée par Michel T. dans un film. On n'est vraiment pas obligé de faire dans la poésie, il y a aussi le poème en prose...

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0