Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Faire la corde à linge

Publié le par Jacques Michaud

Cette expression est recensée comme typiquement québécoise (1). Faire la corde à linge, s'est s'effondrer sur un terrain de hockey et par extension, un terrain de sport. Et celui qui fait effondrer l'autre fait lui le coup de la corde à linge ( rappelez-vous le coup de boule de Zidane à l'Italien Materazzi lors de la finale de la coupe du Monde  2006).

Au Québec, passer la nuit sur la corde à linge, c'est l'équivalent pour nous de faire une nuit blanche, c'est-à-dire rester éveillé ou faire la foiridon, faire la noce comme on dit à la campagne. Explication : avoir l'air un peu fripé, comme du linge sec mais pas encore repassé. Chez nous on dit aussi de quelqu'un qui a les vêtements fripés qu'ils ont l'air d'être passés dans la gueule d'une vache.

On n'imagine pas tout l'intérêt que revêt la corde à linge au Québec (cf. http://www.ouellette001.com/vivre/vivre9.htm

Il est vrai que là-bas l'hiver est tellement long et rude que dès qu'on peut accrocher le linge pour le sécher, c'est signe que l'hiver est ailleurs.

 

Extrait du site :

 

Art de la corde à linge

On n'étend pas le linge n'importe comment.
Le linge étendu serré dénote une personnalité introvertie.
Le linge distancé démontre une ouverture d'esprit.
Le linge pêle-mêle dénote le désordre de sa vie personnelle.

Les novices appellent parfois les pompiers

Corde à linge de la voisine, le 24 mai 1997, ruelle entre les rues Sheppard et Chapleau, Montréal. Photo Jean-Frédéric Ouellette-Lapointe 970523/19.

 

 

(1) Pierre DesRuisseaux, Dictionnaire des expressions québécoises, Editions BQ, 2009, p.138

 

 

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Etre pressé comme un citron

Publié le par Jacques Michaud

L'ambiance dans les entreprises ne semble pas folichonne et si ça reste un bon marronnier que de faire la une sur le stress au travail, le mal de dos, le burn-out, etc...la situation ne fait qu'empirer, que croître et embellir pour parler par anti-phrase ironique et joli cliché. Les cadres et les employés sont pressés comme des citrons par des supérieurs hiérarchiques juste un peu plus cheffaillons qu'eux, qui tirent sur la corde avant que plus cheffaillons ne leur tirent la moelle à leur tour en les pressant jusqu'au trognon. Dans ce système de poupées russes, tout le monde est perdant. Y compris parfois les patrons, les pauvres, qui se font sucer sans plaisir par les actionnaires-vampires. La situation n'est peut-être pas encore mûre pour qu'on opère le grand coup de balai, qu'on mette un coup de pied dans la fourmilière et qu'on change cette société aux objectifs imbéciles...

Travailler à en mourir ou même seulement à en perdre la santé ou même seulement à en perdre la joie de vivre ? Merdre !

 

(cf. Le Nouvel Observateur)

 

 

 

pour les geek : 

www.presse-citron.net

 

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

C'est ballot

Publié le par Jacques Michaud

Certes, un ballot ( ballot de chiffons, ballot de paille) étant quelque chose d'à la fois informe, compact, difficile à manipuler, par métaphore, le mot ballot désigne un être du même acabit, un peu stupide et assez statique, difficile à manier. L'expression c'est ballot a fait florès ces dernières années, sans doute mise en valeur dans un sketch de Jean-Marie Bigard.

 

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Etre au top

Publié le par Jacques Michaud

Linguapop accède au Top des blogs d'Over-Blog. Espérons qu'il y restera...1687è (sur 1,45 million) ce n'est pas si mal. Et c'est grâce à vous lecteurs.

 

De plus, la semaine dernière, Linguapop a passé le cap des 200 000 visiteurs et approche les 500 000 pages vues. Voilà pour les auto-congratulations... C'est top bon, top cool, top classe. Bref c'est trop top !

 Ca me donne un coup de booster

 

Etre un pont

 

On métaphorise beaucoup aujourd'hui l'action des communicateurs de toutes sortes (artistes, écrivains, professeurs) comme celle de "passeurs" : ceux qui établissent un pont entre le savoir et les hommes.  Il se trouve que dans ma déjà distante jeunesse j'ai exercé la noble quoique parfois dilettante et ludique fonction de passeur de Loire. Avec un grand bateau de 11 mètres du bord duquel je narguais un autre pont, celui de Beaugency (Loiret, Centre, France). C'était top cool ! 

 

Créer un pont, c'est aussi rendre plus faciles des choses qui étaient difficiles.

Il y a des années, après l'écroulement subit du pont Wilson à Tours, tous les ponts sur la Loire ont été vérifiés. Le pont de Beaugency était en si mauvais état que l'Etat majuscule a décidé de le réparer, après avoir un temps envisagé de le détruire. Détruire notre pont millénaire ! avec sa millénaire légende (en son temps racontée par James Joyce) !  Ce pont a été réparé et donc interdit à la circulation pendant une année. C'est quand les choses disparaissent qu'on en ressent le mieux la nécessité. Deux-cents mètres pour traverser la Loire se transformèrent en dix-huit kilomètres pour faire le détour par le pont de Meung-sur-Loire.

  

Créer un pont, c'est aider les autres à franchir certaines difficultés. Ce blog est un pont très usité par des lecteurs étrangers qui apprennent le français et peuvent avoir ainsi accès à une langue populaire majoritairement absente des dictionnaires d'usage.

 

Créer un pont, c'est aider l'autre. Tout simplement.

 

Like a bridge over troubled water (version originale + version 81 avec Art).

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Chanter en lavabo

Publié le par Jacques Michaud

 

Ah, ben celle-là, je la connaissais pas. Moi qui suis un adepte du yaourt pour chanter mes blues à la con, j'ignorais que je pusse utiliser le coup du lavabo. Wap wap dou wap ! L'anglais-lavabo est un faux anglais approximatif. Voir Dubosc qui répète à satiété et sans trop se casser le cul, "one again". Au théâtre, pour s'amuser et s'entraîner, on peut parler en grommelot, il s'agit de langages inventés censés se rapprocher des consonances de telle ou telle langue. Il faut avoir déjà un certain don d'imitation ou beaucoup d'iunventivité.

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0