Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Arrêter son char

Publié le par Jacques Michaud

Arrêter son char

Plus utilisé sous la forme impérative : arrête ton char. C'est une expression dont je ne connais pas l'origine et comme je n'ai aucune prétention scientifique, je peux me permettre d'émettre des hypothèses, même à la con, que le pire qui peut m'arriver, c'est qu'il y ait quelqu'un qui me contredise et me fourgue la bonne solution.

Comme dirait Perceval en tournant son index autour de sa tempe : vous suivez le raisonnement....?

L'expression veut bien dire "arrête ce que tu fais ou arrête ce que tu dis". On pense au char romain puisque autrefois on disait même pour rire : arrête ton char Ben Hur, y a plus d'essence ! ( c'était malin !).

Je crois plus volontiers que cette expression utilise l'argotique "char" dans le sens de "mensonge" (qu'est-ce que tu me charres ? (prononcer tcharres). Donc : arrête de me raconter n'importe quoi.

Mais vous savez, en matière de métaphore populaire, comme en langue populaire en général, le sens appartient à celui qui parle autant qu'à celui qui comprend (ou pas).

Un exemple, un de mes neveux a écrit à sa mère un jour "pardon, maman, je sais que tu as découvert le poteau rose"...   Le neveu voyait un poteau rose, la mère pensait pot-aux-roses et tous les deux en pensant à ces expressions différentes, visualisables sous forme d'une image différente, avaient en tête le même sens.  Vous suivez le raisonnement ?

 

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Souffler dans les bronches

Publié le par Jacques Michaud

Souffler dans les bronches

Engueuler l'autre plutôt vertement. A l'inverse on se fait souffler dans les bronches, par exemple pour un rappel à l'ordre

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Prendre un coup de bambou

Publié le par Jacques Michaud

Prendre un coup de bambou

Deux acceptions : recevoir un coup terrible, qu'il soit physique ou moral (très mauvaise nouvelle) ou bien avoir à payer une note très cher, par exemple au restaurant. On peut aussi dire que la facture est salée...

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Metaphorus : trouvez l'astuce !

Publié le par Jacques Michaud

     Découvrez la métaphore illustrée par cette photo.

 

Publié dans Jeu du métaphorus

Partager cet article

Repost 0

Se battre contre les moulins

Publié le par Jacques Michaud

Se battre contre les moulins

L'origine littéraire de cette expression ne fait pas de doute. Don Quichotte de la Manche et son fidèle Sancho Pança, les picaresque héros inventé par Cervantès*, prenaient les moulins à vent pour des ennemis et il les combattait. Depuis, cette expression signifie se battre contre un ennemi qui n'existe pas ou pour des causes sans intérêt ou encore pour des causes perdues d'avance.

Cervantès était lui-même désigné par une métaphore : le manchot de Lépante. Car, je crois, il avait perdu un bras à la célèbre bataille navale de Lépante. Bien qu'il fût manchot, il était loin d'être un bras cassé.

Un bras cassé = un bon à rien

Une bande de bras cassés = une bande de bons à rien 

 

Devant la Gare de St Pierre des Corps, Don Quichotte et Sancho

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Enfoncer des portes ouvertes

Publié le par Jacques Michaud

Enfoncer des portes ouvertes

C'est dire des évidences, des banalités, des choses que tout le monde sait déjà. Eventuellement, on peut enfoncer des portes ouvertes en utilisant la langue de bois. Je rappelle que la langue de bois n'a aucun rapport avec le fait de tailler une pipe. La langue de bois n'a même parfois aucun rapport avec la choucroute.

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Une camarade de lit

Publié le par Jacques Michaud

Une camarade de lit

Sorte de litote utilisée par un des mes voisins pour désigner sa femme.

Publié dans litote

Partager cet article

Repost 0

Etre la mouche du coche

Publié le par Jacques Michaud

Etre la mouche du coche

J'avais dit qu'un jour, il se faudrait pencher ( c'est joli, non ?) sur l'expression "jouer la mouche du coche" qui signifie : attiser les conflits, agacer pour que les gens s'excitent, en gros chauffer tout le monde pour foutre le bordel...en se faisant passer pour le meilleur. Comme vous le constatez je tiens mes promesses. En plus, en cherchant un peu, je me suis aperçu qu'il existe un super site consacré aux "expressions", bien propre et tout et vachement classe et qui fait pas mal référence à Alain Rey, que c'est vrai, je peux pas lutter tellement qu'il est bon, Alain Rey et que moi, Alain Rey, je l'admire. D'ailleurs, ça me renforce dans l'idée que ce blog doit s'occuper au maximum des expressions métaphoriques populaires, si possibles en émergence et qui ne sont pas encore forcément consacrées par un usage écrit.

Alors;pour la mouche du coche ( XII, si tu pouvais me dessiner une mouche...), c'est une expression qui vient directement d'une Fable de La Fontaine, Le Coche et la Mouche. D'ailleurs le site "Mon expression" dont vous trouverez le lien à gauche nous dit, je cite : "Dans cette fable une mouche se veut être la chef de file d'une diligence en difficulté. En effet passant d'un cheval à l'autre elle les énerve de son bourdonnement tandis que les voyageurs descendent du coche afin de l'alléger. Arriver en haut (sic) avec difficulté, la mouche prend tous les honneurs et a le culot de réclamer dédommagement pour son aide.

Cette fable inspirée de "Phédre", souligne, par sa morale, le travers de certaines personnes qui se veulent être indispensables, qui se mêlent de tout et qui ne sont le plus souvent d'aucun secours voire qui s'avèrent être des fléaux pour l'action entreprise.

http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=137

(je vous mets pas la photo de la mouche, vous voyez à peu près comment c'est fait ?)

 

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Casser la baraque

Publié le par Jacques Michaud

Casser la baraque

C'est réussir quelque chose au-delà de ce qui était normalement attendu. Gagner brillamment, surpasser les autres;

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

Remettre le couvert

Publié le par Jacques Michaud

Remettre le couvert

C'est, bien sûr, recommencer quelque chose avec parfois une connotation sexuelle : faire l'amour deux fois (voire plus) de suite.

Publié dans métaphore

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>