Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

En avoir une demi-molle

Publié le par Jacques Michaud

L'expression peut être plus ou moins -voire pas du tout- métaphorique selon son usage. Le fait de dire de quelque chose qu'il est demi-mou ou demi-dur amène à une notion concrète, évocatrice (plutôt mou / plutôt dur). Pour des objets techniques on dira plutôt « semi-mou ».

Dans l’expression en avoir une demi-molle, le « en » désigne la verge. L’expression s'applique donc à cet état intermédiaire où l'homme bande partiellement, ne connaît pas une érection complète soit parce qu’il est dans une situation d’excitation érotique trop légère, soit parce qu’il cherche à maîtriser son érection, soit parce qu'il est victime d’impuissance relative. On dit parfois qu'il "bande mou".

En usage métaphorique, l'expression va pouvoir s’appliquer à de tout autres sujets que des sujets érotiques, par exemple à un spectacle ou à un panorama...

« - Quel magnifique spectacle ! s’extasie l’un ; ça m'en fait qu’une demi-molle ... répond l’autre."

Cette expression est par exemple utilisée par Laurent Baffie, humoriste caustique et provocateur (entendu dans l’émission « Jusqu’ici tout va bien, animée par Sofia Aram).

Bien entendu, trivialement, l'expression s'applique parfois au machisme de certains hommes qui "jaugent" le pouvoir de séduction de femmes qu’ils sont amenés à rencontrer. Quand ils ne sont pas « excités », ils peuvent dire trivialement : « Ca (ne) m'en fait qu'une demi-molle. »

Autres Expressions du même "acabit":

Ca (ne) me fait pas bander : par exemple dans " la perspective de cet entretien avec mon supérieur hiérarchique ne me fait pas bander. »

Ca (ne) me la fait pas grossir : par exemple dans « rencontrer ce minable, vraiment, ça me la fait pas grossir. »

Quand la métaphore se fait image ...

En avoir une demi-molle

Partager cet article

Repost 0

Comme un crapaud sur une boîte d'allumettes

Publié le par Jacques Michaud

Exprime une situation visuelle de flagrant désaccord esthétique entre un être vivant (en général une personne) et un objet sur lequel il est juché. Ainsi pourra-t-on dire d'un énorme malabar pédalant sur un frêle vélo : "on dirait un crapaud sur une boîte d'allumettes". Le choix du crapaud n'est pas anodin puisqu'il connote généralement une certaine forme de laideur ou un aspect repoussant. La boîte d'allumettes associée au crapaud (magnifique coq à l'âne), apporte quant à elle l'exiguïté d'un support qui renforce l'image.

D'autres expressions de comparaisons utilisent l'animal pour connoter la maladresse en signalant une inadaptation entre leur état (énormité, vivacité par exemple) et l'environnement dans lequel ils se trouvent :

Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine (gare à la casse !)

Comme un chien dans un jeu de quilles (gros dégâts !)

Comme une vache dans un couloir (difficile de se frayer un chemin)

Comme un crapaud sur une boîte d'allumettes

Partager cet article

Repost 0

Mettre le petit jésus dans la crèche

Publié le par Jacques Michaud

Belle expression à publier un jour de Noël malgré son paganisme évident. Tout le monde aura compris bien sûr qu'il s'agit d'une métaphore sexuelle assez recherchée. Le même jour de Noël, on pourra fourrer la dinde ou tremper son biscuit.

Partager cet article

Repost 0

Faire de la buée

Publié le par Jacques Michaud

Merci à Chantal et Franck pour m'avoir indiqué cette expression qui sent le vécu...

Merci à Chantal et Franck pour m'avoir indiqué cette expression qui sent le vécu...

Deux corps qui s'échauffent à l'intérieur d'une voiture et rapidement tous les pare-brises sont embués, voire dégoulinants de condensation. Faire de la buée, donc, en terme métaphorique, c'est se livrer à des jeux sexuels ( jouer au docteur) à l'intérieur d'une voiture. Car la voiture reste bien sûr la chambre d'hôtel du pauvre, de l'improvisateur ou du (de la) pressé(e).

Partager cet article

Repost 0