Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aller se gratter

Publié le par Jacques Michaud

Il y a quelque jours au volant de ma voiture, il me prend la fantaisie de me gratter l'oreille, négligemment, le coude bien appuyé sur la portière. C'est ce moment que choisissent deux pandores du cru pour me croiser dans leur berlinette bleue aux pare-chocs striés de rouge. Je me dis in petto qu'ils vont penser que je téléphone mais je n'y pense bientôt plus protégé que je crois être par le sens inverse de nos trajectoires. Las ! Trente secondes plus tard, après sans doute un crissant demi-tour au frein à main ils me rattrapent et m'intiment (façon de parler) en mode dialogue de sourds l'ordre de me ranger à leur suite, ce que je fais sans barguigner à la fois amusé et inquiet. Je descends avant qu'on me le demande par pur esprit préventif de contradiction.

- Vous savez pourquoi on vous arrête ? dit le plus vieux sûr de son fait.

- Pas du tout, mens-je énervé. Et quand on mange énervé on ne digère pas bien.

- Vous téléphoniez ? dit le vieux (l'autre ne servant à rien) en regardant vers le siège avant droit.

- Que nenni ! lui traduis-je en français moderne, je me grattais l'oreille et j'étais sûr que vous l'interpréteriez ainsi.

Comme il me dit qu'il va me verbaliser, je lui dis en français lénifiant qu'il peut se gratter et que je contesterai. Ce à quoi il me répond que je l'ai dans le désordre car s'il décide que je téléphonais, eh bien c'est que je téléphonais. Je sors mon téléphone de ma poche et le lui tends avec rage pour qu'il vérifie mes appels. Il a un mouvement de recul et je me dis que je vais me retrouver en garde à vue...Je me calme et lui déverrouille le téléphone pour qu'il vérifie...ce qu'il fait.

A un moment de la conversation il me glisse bizarrement : "vous savez, nous on est intelligents (sic) !". Ce à quoi je réponds en substance que moi non plus je ne me prends pas pour une merde.

Finalement après un échange de banalités on se sépare sans se serrer la main mais en citoyens presque égaux.

Je pense à part moi "Tu peux te gratter !"

Aller se gratter, c'est donc aller se faire cuire un oeuf, aller au diable, aller se faire voir, aller se faire voir chez les Grecs ou aller se faire empapaouter chez les Grecs (ce qui signifie aussi, allez savoir pourquoi : aller se faire mettre, aller se faire foutre (au sale et au figuré), aller se faire enculer). Pas beau tout ça...alors pour rétablir l'équilibre, par fine capillarité, voyez donc ce clip superbe.

 

Partager cet article

Repost 0