Etre dans un monde de Oui-Oui

Publié le par Jacques Michaud

Expression qu'affectionne Nicolas Demorand sur France Inter pour signifier à ses interlocuteurs qu'on est dans un monde rugueux, fait d'opposition et parfois de colère. Dans un monde qui n'est pas le monde de Oui-Oui, les gens se révoltent, fulminent, se mettent en colère, et se combattent. Ils ne sont pas forcément d'accord avec tout, heureusement !
Variante : On n'est pas au pays des Bisournours (sous entendu, on ne peut pas dire "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil".

Publié dans métaphore

Commenter cet article

capo (benn) 02/03/2009 10:02

c'est en écoutant Renaud que j'ai posé le comm...ces temps-ci je fais une cure... balèze ce zulunation

zulunation 27/02/2009 22:23

Mon commentaire du dessus ne concerne pas le billet sur "le monde de oui oui" mais il faisait suite au commentaire de Benn sur "ça casse des barreaux de chaise".Je copie donc ci-dessous le 6ème couplet de "Mon Beauf" :Pi bonjour la culture il est 'achment balaise T'as qu'a voir ses lecture ça casse des barreaux d'chaisesV.S.D Paris-Match et puis Télé 7 jours Pi bien sûr chaque années y s'offre le prix Goncourt Le jour où les cons s'ront plusà droite Y'a p't'être une chance pour qui vote à gauche

Jacques Michaud 02/03/2009 09:22


Envoyé donc en express à Benn


zulunation 25/02/2009 13:44

Bonjour,cette expression signifie "ça assure" "c'est du lourd" "du solide" etc... elle apparait sous la plume de Renaud au 6ème couplet de sa chanson "Mon Beauf" (paroles ici : http://tinyurl.com/bqq8ab )

Jacques Michaud 27/02/2009 20:42


Bizarre, Zoulou, je vois pas les paroles que vbous dites qu'elles y sont. On parle de la même chose ou me gourré-je ?
Cordialement
Jacques


benn 15/02/2009 12:23

rien à voir avec l'article mais ' ça casse des barreaux de chaise ', tu l'as dans le blog ?

Jacques Michaud 15/02/2009 18:23


Non, je ne connaissais pas. Est-ce que ça veut dire "casser la baraque" (être le plus fort) ou au contraire "ça casse rien", "ça casse pas trois pattes à un canard"
Jacques