Les faiseuses d'anges

Publié le par Jacques Michaud

Les faiseuses d'anges

Halte-là! Vous l'entendez monter la rumeur en Europe visant à revenir sur le droit des femmes A l'IVG? La catholique Espagne est en train de remonter le temps mais pas pour le meilleur. Cela peut permettre de faire oublier les courbes du chômage. En France, les mouvements nés à l'occasion du projet de loi sur le mariage pour tous se cherchent un nouveau cheval de bataille. Faut-il rappeler ce qu'il se passait avant la Loi Veil? Alors, avant, oui, il existait une secrète corporation de femmes plus ou moins habiles chargées de " faire passer " dans la clandestinité les foetus par des moyens divers qui se symbolisent dans l'image de la fameuse aiguille à tricoter farfouillant les chairs.. Seules les femmes les plus fortunées pouvaient alors se permettre d'aller à l'étranger se faire avorter, moyennant finances, dans un hôpital de pays plus libéral. Oui, le libéralisme a parfois des vertus.

Faisons comme si les idées boutinesques constituaient un risque fatal..Luttons pour que les jeunes femmes d'aujourd'hui n'aient pas à fréquenter les faiseuses d'anges .Les anges, c'étaient ces bébés en devenir qui ne verraient jamais le jour mais les anges devenus c'étaient parfois les femmes qui en mouraient.. Septicémie.

Vivre.

Libre.

Déjà en 1908, le périodique anarchiste « La Guerre Sociale », que rejoindra Couté en 1910, réclamait le droit à la généralisation des moyens contraceptifs et à l’avortement.

Un journal "contre".

LA GUERRE SOCIALE

La période héroïque : 1906-1911.

« Gros scandale dans la région ouvrière du Nord ! On a découvert à Tourcoing une demi-douzaine de faiseuses d’anges qui n’y allaient pas de main morte. L’une d’elles qui opère depuis quarante-cinq ans à raison de deux ou trois opérations par semaine aurait plusieurs milliers d’anges sur la conscience. S’il y en avait comme cela quelques douzaines dans la région, on s’explique que la population de Tourcoing ait diminué dans des proportions qui doivent paraître effrayantes à M.Piot. »

Lire la suite…

Sur le thème de la maternité non désirée, écouter le touchant poème de Gaston Couté, dit par Bernard Meulien : Les P'tits chats

Et pour suivre l'actualité de ce jour :

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140120.OBS3086/ivg-de-boutin-a-borloo-qui-pense-quoi-a-droite.html?xtor=RSS-17#xtor=EREC-210-[WM]-20140121

Commenter cet article

Georges 07/11/2014 17:02

Légaliser l'avortement ne rend pas l'acte plus juste. Un ange reste un ange: que ce soit via une aiguille à tricoter ou un avortement "moderne", il passe de vie à trépas avec les mêmes conséquences...