Jeter sa culotte par-dessus les moulins

Publié le par Jacques Michaud

Cette expression délicieuse et un brin coquine vient de remonter comme une bulle de gaz à la surface de mon lac cérébral, après un long enfouissement sous la vase du temps. Je me demande même si je ne l'ai pas directement inventée, cette expression. Mais j'ai le droit puisque je suis chef de moi !
Mais ça m'intéresserait de savoir si un jour vous la ouïtes car je crois qu'elle existe, telle quelle ou en avatar (disons que la mienne serait elle-même l'avatar).
De fait, l'expression première et consacée est  "jeter sa gourme" (1), ce qui signifie , faire ses premières expériences, faire ses premières frasques, au sortir de l'adolescence.
Jeter sa culotte par-dessus les moulins ajoute bien sûr une notation féminine et une connotation de libération sexuelle.

(1) C'est dégueulasse, la gourme. Little Bob m'apprend que c'est une maladie de peau (dermatose) qui affecte le cuir et le visage des enfants crados. De manière figurée, et parallèle, ne peut-on pas penser que c'est au sortir des crises d'acné juvénile, après avoir liquidé leurs points noirs, comédons et autres bulles sébacées, les ado peuvent alors vivre leur vie sexuelle ?

Publié dans métaphore

Commenter cet article

how to stop snoring 09/12/2013 11:53

Sexual liberations are much talked phenomenon and thi sis aphrase which really add some incence to he theme. To defy all conventional notion and to free oneself from al inhibitions of sexual craving. That has been wide;y debated for long.

Bernard LE DUC 11/11/2013 22:43


(1) La gourme est avant tout une maladie infectieuse des voies respiratoires et plus spécifiquement des jeunes chevaux. Bien qu'excessivement contagieuse, il est rare qu'un sujet en soit à
nouveau affecté. Au figuré,  cette expression signifie que l'on passe de l'enfance à l'état d'adulte, d'initié, et dans un sens plus étroit fait référence à la perte du pucelage ou de la
virginité.


(2) L'expression: " Jeter sa culotte par dessus les moulins " me semble être un amalgame entre les deux expressions: "Jeter son bonnet par dessus les moulins", qui est plus délicate et se
suffirait à elle-même, même dans ce sens plus spécieux, et l'expression: "Jeter sa gourme" encore plus cavaliére à double titre.

Michaud 23/11/2013 09:40

Merci pouir ce commentaire frappé au coin du bon sens et judicieux. Lorsque j'ai écrit cette expression décalée je devais être un peu émoustillé....

La vilaine Natacha 26/05/2012 19:35


Je pense que vous la revâtes si fort que vous l'inventâtes.

Jacques Michaud 31/05/2012 09:38



Vous fûtes loin d'avoir tort...



ryryryry 29/06/2010 13:44



Mais si cette expression ne sort pas de votre prolixe chef, il me semble que l'emploi du mot "culotte" n'est bien sûr pas au sens actuel à la vue du mot 'moulin', en effet qui, de nos jours,
pourrai utiliser une expression nouvelle ou fraichement inventée avec une histoire de moulin, j'y vois plutôt un sens ancien et donc la culotte désigne plutôt la sorte de pantalon de l'époque,
donc pas de jeune adolescente en fleurs.



Jacques Michaud 30/06/2010 10:08



D'accord, pourquoi pas; mais j'aime bien l'idée que cette expression signifie : jeter sa gourme...



dnal 20/01/2010 13:36


bonjour!
pas mal la culotte et fort coquine oui ! mais chez moi c'est son bonnet que l'on jette par-dessus les moulins ! c'est bien plus social, et bien moins drôle, pardon !

mais puisque vous êtes chef de vous, jetez donc la culotte (et pas la gourme, pouah!)...


Jacques Michaud 21/01/2010 13:30


C'est vrai, il s'agit bien du bonnet...Un lecteur (Zulunation) avait rectifié mais la recstructuration entamée a fait disparaître sa précieuse contribution. Merci de votre vigilance...
Jacques Michaud