Etre vacciné avec une aiguille de phono

Publié le par Jacques Michaud

En des temps où se pose la quotidienne -et devenue lancinante- question de savoir si les Français vont enfin se faire vacciner contre la grippe machin nennin, n'oublions pas que "être vacciné" est utilisé métaphoriquement depuis longtemps. Ainsi, on peut indiquer qu'on se dispensera de faire telle ou telle action parce qu'un jour on l'a faite et qu'on n'a eu qu'à s'en repentir. Je vous donne un exemple : vous avez un jour essayé de raccommoder deux personnes qui étaient fâchées l'une contre l'autre et vous n'en avez retiré que des ennuis. Pour avoir voulu bien faire vous êtes maintenant fâché avec tout le monde...Alors, vous pouvez dire que vous êtes vacciné, c'est-à-dire qu'on ne vous y reprendra pas une seconde fois car, comme eût dit l'autre, chat échaudé craint l'eau froide.
Plus drôle : être vacciné avec une aiguille de phono signifie être bavard, bavard comme une pie, être une pipelette, donc. Rappelons, pour les plus jeunes, qu'on vaccine contre la grippe avec une aiguille montée sur une seringue. Ici l'aiguille désigne le stylet qui suivait le sillon des phonographes, ancêtres des tourne-disques et autres électrophones.

Publié dans métaphore

Commenter cet article