Etre pressé comme un citron

Publié le par Jacques Michaud

L'ambiance dans les entreprises ne semble pas folichonne et si ça reste un bon marronnier que de faire la une sur le stress au travail, le mal de dos, le burn-out, etc...la situation ne fait qu'empirer, que croître et embellir pour parler par anti-phrase ironique et joli cliché. Les cadres et les employés sont pressés comme des citrons par des supérieurs hiérarchiques juste un peu plus cheffaillons qu'eux, qui tirent sur la corde avant que plus cheffaillons ne leur tirent la moelle à leur tour en les pressant jusqu'au trognon. Dans ce système de poupées russes, tout le monde est perdant. Y compris parfois les patrons, les pauvres, qui se font sucer sans plaisir par les actionnaires-vampires. La situation n'est peut-être pas encore mûre pour qu'on opère le grand coup de balai, qu'on mette un coup de pied dans la fourmilière et qu'on change cette société aux objectifs imbéciles...

Travailler à en mourir ou même seulement à en perdre la santé ou même seulement à en perdre la joie de vivre ? Merdre !

 

(cf. Le Nouvel Observateur)

 

 

 

pour les geek : 

www.presse-citron.net

 

Publié dans métaphore

Commenter cet article

Memphis 23/02/2011 19:56



Il est acide ton citron ! Le mien était un peu plus édulcoré : http://memphis.typepad.com/la_vie_de_memphis/2011/01/page/2/



Jacques Michaud 24/02/2011 10:44



Non, plus réaliste qu'acide...J'ai redécouvert ton blog. Je t'avais déjà écrit non ?


Cordialement


JM



michelle 23/02/2011 17:24



Cher modérateur,


j'ai un gros coup de mou aujourd'hui. Cerveau rincé, neurones essorés, ensemble réduit à un brouet insipide. Ouais, j'ai un coup de mou aujourd'hui. C'est ballot non ?  



Jacques Michaud 24/02/2011 10:47



Alors, il faut te mettre un coup de pied au cul, redresser la barre, repartir du bon pied et attaquer la butte. Un vrai remède de cheval quand on a un coup de pompe.