Etre peigné comme un dessous de bras

Publié le par Jacques Michaud

Equivalent : Etre coiffé comme un dessous de bras.

C'est vrai, dès lors qu'on est en vacances, on traînaille le matin, on passe à la douche un peu plus tard qu'à l'ordinaire et, bien sûr, si on ne s'est pas peigné le cheveu encore chaud, on a la tignasse en pétard, la tête complètement ébouriffée.

D'ailleurs, l'expression s'être coiffé avec un oreiller est maintes fois attestée (1). On trouve aussi :

se peigner avec un clou, se peigner avec un râteau, se peigner avec les pieds du réveil (joli non ?).

 

(1) Cf. l'excellent ouvrage de Charles Bernet & Pierre Rézeau : On va le dire comme ça, Editions France Loisirs, 2008

Publié dans métaphore

Commenter cet article

for more information 22/07/2014 14:00

I was among the protesters against the antiquity of our quote of the day, but at that time I was a moderator and sadly I am not for now. I will return with all our forgotten of our web site.

Michaud 23/07/2014 09:48

Who ?

michelle 26/08/2010 21:33



bon... admettons. Mais attention à l'exactitude ! on ne dit pas "on a la tignasse en pétard", mais "on est peigné avec un pétard". J'explique pour les noéphites : le pétard explose sur ta
tête et tes cheveux sont tous en l'air et dans tous les sens ! 


merci pour une prompte rectification d'une amatrice de la belle langue solognote.  


Je m'insurge également contre l'ancienneté de notre citation du jour : daté du 15 alors qu'on est le 26 août ! Que fait notre modérateur ? Aurait-il un cheveu dans la main ? Serait-il en
train de regarder pousser ses cheveux ? 


J'attends donc du nouveau, du surprenant pour stimuler mes papilles intellectuelles !


à bon entendeur salut !  



Jacques Michaud 27/08/2010 09:29



Allez, on va s'y coller....