Mettre la poussière sous le tapis

Publié le par Jacques Michaud

Expression relevée dans Le Canard Enchaîné du 12 août 09, à propos de la crise sur les remboursements de primes indûment (semble-t-il) versées à certains agriculteurs. Mettre la poussière sous le tapis, c'est refuser d'affronter un problème qui risque de se révéler plus grave, mais plus tard. C'est donc l'apanage de gens timorés, manquant d'esprit décisif qui remettent à plus tard ce qu'ils pourraient faire le jour-même ou tout simplement ignares et donc incapables de mesurer qu'ils viennent d'allumer une mèche à combustion lente.
Se prendre les pieds dans le tapis, c'est faire une très grosse gaffe ou un beau ratage dans n'importe quel domaine. Evidemment, au sens propre, quand on se prend les pieds dans le tapis, on se casse la gueule. La déduction figurée est évidente ("prégnante" pour les intellos!)
Mettre au tapis, c'est vaincre quelqu'un sans contestation possible. Expression évidemment issue du vocabulaire pugilistique...

http://www.deezer.com/listen-2503470

Publié dans métaphore

Commenter cet article

catherine malbrancq 19/08/2009 17:08

hummm, je la mettrai bien la poussière sous le tapis en septembre !