Faire silence radio

Publié le par Jacques Michaud

Bien entendu, dès qu'un Airbus ne répond plus ou n'émet plus sur sa fréquence, on est dans le silence radio au sens propre. Le silence radio du vol Rio-Paris a tout de suite été considéré comme inquiétant. A juste titre.
En revanche, en langue populaire, le silence radio est un silence généralement volontaire et assumé, chargé de sens. Le silence radio des gouvernements empêtrés dans leurs impossibilités de prendre position, rapidement, sur la manière dont sont bafoués les droits de l'homme dans la crise iranienne.
Moi, en ce moment, par exemple, devant certaines injonctions, devant les inepties et les mauvaises fois, j'ai très souvent envie de faire silence radio.

Publié dans métaphore

Commenter cet article