Avoir les yeux en capote de fiacre

Publié le par Jacques Michaud

Celle-là, on en est sûr, elle ne date pas d'hier. Merci à Djipi, ressource occasionnelle inspirée. C'est vrai qu'on était trois, à midi, devant un café, à regarder nos gueules de plus ou moins trois pieds de long, nos airs décavés* de joueurs n'ayant pas joué, légèrement désespérés par d'incroyables légèretés d'un reître** qui nous avait taclé, comme ça, un autre jour, un jour de retranchement, un jour non inspiré. Comme un lendemain de cuite, sans la cuite. Devant le vide vertigineux des insignifiantes réponses à de terribles injonctions. Codé mon message ? Pas tant que ça ! Vous voyez bien qu'on était un peu à ramasser à la petite cuiller, avec un mauvais goût dans la bouche...Alors les raisons importent peu.
Alors, nos paupières gonflées faisaient bien sûr penser à cette sorte de casquette que dessine la capote d'un fiacre au-dessus de la tête de son cocher ou quelque chose comme ça et n'allez pas me chercher des noises, parce que j'écris ce que je veux.


* et ** Allez, j'aime bien faire le kéké et montrer ma science...
décavé : qui a tout perdu, qui est ruiné
reïtre : soudard, "guerrier brutal" comme dit Petit Bob
 

Commenter cet article

Brox 22/05/2012 23:12


de l'argot parisien, très surement, mon père qu'est né rue mouffetard en 39 l'emploie tout le temps, ça date surement du XIX ème.

Jacques Michaud 23/05/2012 10:11



Et si vous avez d'autres perles à me proposer, je serais ravi d'enrichir le blog.


Jacques Michaud



Curieux..Curieuse..c'est...ICI 27/05/2009 23:09

BON MERCREDI...JEUDI ET LE RESTE DE LA SEMAINE à un blog où j'aime revenir tous les jours de la semaine...lorent et ses  2900 trésors lLes T......

Jacques Michaud 28/05/2009 07:44


Collectionneur de taille-crayons, ça c'est pas banal !