Annie aime les sucettes, les sucettes à l'anis

Publié le par Jacques Michaud

Merci à Sophie C. qui, de San Francisco, nous fait découvrir -enfin, c'est mon cas- une assez intéressante vidéo bien française. Miracle du web et de Face Book.
Il est bien sûr de bon ton de ne pas s'en laisser conter avec cette chanson de Gainsbourg, interprétée par France Gall, en laissant croire qu'on avait tout compris dès le début. Moi, perso, je n'avais pas perçu dès l'origine les connotations sexuelles de la chanson. Pour ma défense, je dirai que, très souvent, je n'écoute pas vraiment les paroles des chansons ( à part les miennes, que bien sûr, je connais par coeur puisqu'elles sont le plus souvent en yaourt). Mais je devais être plus nunuche que je ne le croyais. Vous êtes en direct avec l'étonnante modestie qui me caractérise. Ce qui est gonflé (et là je ne parle pas des sucettes, en l'occurrence) c'est qu'on était alors dans une période encore assez peu libérée où la censure pouvait faire rage. J'imagine que Messieurs-les-censeurs-bonsoir (1), s'ils avaient eux compris n'ont pas souhaité attirer l'attention sur la chanson.
En tout cas, France Gall s'est sentie trahie et la vidéo le montre bien. Il est intéressant aussi d'entendre Gainsbourg dire que finalement c'est un peu France Gall qui l'a sorti de la marginalité artistique où il était. On a aussi un peu accès à la mécanique poétique de Gainsbourg concernant son goût immodéré pour les allitérations (dent de lait dent de loup) qui s'exacerbera dans les x et les excès du sexe, beaucoup plus tard. Magnifique ! Calculé mais magnifique.
Dans les Sucettes, Gainsbourg joue à fond (!!!) la paronomase : directe entre Annie et anis, suggérée dans pennies qui évoque bien sûr "pénis" (j'explique aux plus jeunes...)

Annie aime les sucettes
Les sucettes à l'anis
Les sucettes à l'anis
D'Annie
Donnent à ses baisers
Un goût ani-
Sé lorsque le sucre d'orge
Parfumé à l'anis
Coule dans la gorge d'Annie
Elle est au paradis

Pour quelques pennies Annie
A ses sucettes à l'anis
Elles ont la couleur de ses grands yeux
La couleur des jours heureux






Publié dans métaphore

Commenter cet article