C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres

Publié le par Jacques Michaud

Le non sens (non-sense) a été volontairement introduit dans cette expression  (merci à JP de me l'avoir répétée de son polytechnicien de fils). Habituellement, on l'utilise pour dire que si on laisse faire, c'est la porte ouverte à toutes les interprétations, toutes les hypothèses, toutes les possibilités. Le fait d'introduire une deuxième ouverture dans la première métaphore en renforce le sens car l'ouverture devient tous azimuts. Certes le sens est improbable (et là je parle du sens directionnel, eh, eh!) mais cela a à voir avec une sorte de mise en abyme où le farfelu conduit à l'extrême du sens.
Enfin, je vois ça comme ça, et ça m'est d'autant plus facile que vous vous garderez bien de me contredire, hein ? J'ai l'habitude.

Publié dans métaphore

Commenter cet article