Etre un bonnet de nuit

Publié le par Jacques Michaud

Merci Michelle. Après "chiant comme la pluie" comparaison qui, appliquée à un humain, évoque une démarche active pour se rendre pénible, désagréable de manière non violente, mais constante, voici la métaphore du bonnet de nuit. Le bonnet de nuit est la personne pas marrante par excellence, elle n'aime pas s'amuser, faire la fête, elle a l'oeil triste et à force, elle finitait par vous mettre le bourdon.

Publié dans métaphore

Commenter cet article