Un silence assourdissant

Publié le par Jacques Michaud

Oh le bel oxymoron* ! Figure si rare qu'on en donne -malheureusement- toujours le même exemple : "cette obscure clarté qui tombe des étoiles". Il s'agit de mettre en relation des mots qui ont un rapport d'antonymie.

Un silence est évidemment assourdissant quand ce silence est porteur de sens, de volonté de taire pour mieux dire (je vais me taire pour mieux te dire ce que je pense : que voilà encore un bel oxymore).
Je ne sais qui a utilisé le premier cette figure : il me semble que c'est un politique (donc un homme, vraisemblablement) dont j'ai perdu le souvenir précis.

* oxymoron ou oxymore (n.m.) selon votre goût.

Publié dans oxymore

Commenter cet article

Kaloou 07/02/2013 10:00


D'après mes sources (Wikipedia, article sur l'oxymore), ce serait bien Albert Camus mais ce serait dans "La Chute"

Jacques Michaud 05/06/2013 20:24



Merci.



J Claude VIDAL 13/01/2011 15:08



Cette belle formule que vous relevez est due à Albert CAMUS, elle est extraite de l'Etranger, maintenant il est sans doute inconstestable que CAMUS ait été un "homme politique", engagé dans la
vie de la Cité beaucoup plus que ceux qui se présentent aujourd'hui à nous comme tels.



Nicolas 05/11/2010 16:20



En fait, l'auteur de cette citation est Corneille.



Jacques Michaud 06/11/2010 09:02



Merci de cette précision. Dans quelle oeuvre ?



cadou 08/02/2009 15:11

et l'expression "il est urgent de ne rien faire"

Jacques Michaud 09/02/2009 12:26


Exact.


mouze 08/02/2009 15:10

et l'expession "il est urgent de ne rien faire"