Regarder la feuille à l'envers

Publié le par Jacques Michaud

Regarder la feuille à l'envers

Le caractère poétique de cette métaphore est sensible (pour moi). C'est un octosyllabe : ce pourrait être un vers ma foi assez joli. Le sens, un peu coquin, garde un peu de cette poésie que lui confère l'image. Car Regarder la feuille à l'envers, c'est faire l'amour. Bien entendu, l'image est sylvestre ou pour le moins agreste et selon qu'on est dans la position du missionnaire ou non, c'est l'un ou l'une qui voit la feuille de l'arbre à l'envers...On fait donc l'amour au coin du bois...Gare au loup ! Gare aux fourmis rouges me disait même un ami qui a bien sûr expérimenté, car qui ne l'a pas fait ? (vous ? dommage) les amours rurales et forestières dans une contrée reculée d'Allemagne orientale (là, où bien sûr autrefois tout était rouge, y compris les fourmis).

Publié dans métaphore

Commenter cet article