Autant de trous, autant de chevilles

Publié le par Jacques Michaud

Autant de trous, autant de chevilles !

J'aime bien cette expression car mon père (encore lui) l'utilisait souvent à mon endroit. Elle signifiait que pour toute observation qu'il me faisait, j'avais une réponse prête. En d'autres termes, j'avais réponse à tout. Depuis, rassurez-vous, je suis devenu (plus) modeste

Publié dans métaphore

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
1
Yo jako! sympa cette idée de blog!<br /> Les auvergnats de chanat m'ont donné celle-là:"huit jours sous une berthe"...Cette expression s'adresse à quelqun de difficile, ou pas facile à contenter; à un gosse difficile sur la nourriture par exemple...si il passait "huit jours sous une berthe", il se contenterait de n'importe quoi! Tentative d'explication par Jul: Une poule qu'on avait un jour par inadvertance enfermé sous une berthe (hotte en tôle pour les vendanges) pendant huit jours, était tellement affamée lorsqu'elle fut libérée qu'elle avala n'importe quoi, même des cailloux!<br /> C'est pas très clair...j'espère que t'as compris!
Répondre