On n'est pas rendus à Loches

Publié le par Jacques Michaud

On n'est pas rendu(s) à Loches

Michel T. m'a donné une explication bien plausible de cette expression bien connue à Tours et en Touraine. Lors de l'Occupation allemande pendant la deuxième guerre mondiale, la ligne de démarcation passait semble-t-il au nord de Loches -qui se trouvait donc en zone libre-. Accéder à Loches était compliqué, risqué et demandait beaucoup de patience : d'où le sens de cette expression qu'on pôurrait traduire par une autre métaphore : on n'est pas sortis de l'auberge.

Publié dans métaphore

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Bonjour, je voulais savoir si il y avait un lien avec le périple de st martin quand il a été à loches, pour l'expression on est pas rendu à loches.
Car sur la route en allant entre tours et loches, alors éveque il s'est fait attaqué par des opposants (politique ou religieux ou les deux) , mais ancien de la légion romaine et bien entourée d'ancien militaire, ils les ont fait fuir. A priori l'expression viendrait peut être de là ou un de ses proches aurait dit : On est pas rendu à loches, au sens du sur le chemin on a des problèmes.
Voilà petite question ?
Répondre
M
Cher Monsieur,
Merci de cet article. Nous nous en sommes inspiré dans notre enquête sur le français régional, et les données vous donnent raison ! http://francaisdenosregions.com/2015/06/02/on-nest-pas-rendu/
Répondre
M
Merci pour votre commentaire. Il est intéressant et amusant de découvrir votre carte et l'expression "on n'est pas rendus en Creuse". Cordialement
Jacques Michaud
F

Autre version : Au 19eme siécle l'Etat a choisi de privilégier la route de Saint Maure, la nationale 10, pour aller dans le Sud au dépend de la route de Loches, la laissant ainsi dans un
mauvais état. D'où on n'est pas rendu à Loches !


Répondre
J

Merci pour ces précisions.
Jacques Michaud