Monter au soutien-gorge de la thérèse

Publié le par Jacques Michaud

Monter au soutien-gorge de la thérèse

Marie, une de nos lectrices, a fait un pari et demande de l'aide sur la signification de cette expression apparemment utilisée par les cheminots (cf. commentaires). Moi, perso, je ne l'avais jamais entendue.
En première instance, il semble bien, en parcourant le Web des Cheminots (
www.cheminots.net) que la thérèse désigne le nom d'une locomotive et qu'il existe des "voies à la thérèse" (des voies pour faire passer la thérèse ?). Dans leur forum, un webbeur dit : "La 20213, dernière de la serie s'appelait aussi Thérèse. ". J'en déduis qu'on doit donner aux locomotives, outre des numéros, des noms de femmes. Les conducteurs de trains étant depuis longtemps uniquement des hommes (est-ce que ça commence à changer ?), il paraît normal qu'il y ait pas mal de connotations sexuelles. Peut-être un lecteur nous dira-t-il si le soutien-gorge désigne justement une partie de cette locomotive ?

Si vous pouvez aider Marie, répondez dans le commentaire. Hein Franck, tu as des relations à la SNCF....

Dernière minute : 22/09/08
L'explication proposée par Zulunation
"On comprend bien qu'une locomotive, comme bien des choses en ce bas monde, possède un avant la "tête" et un arrière ce dernier étant volontiers appelé le "cul" ; dès lors, "monter par le cul" d'une locomotive signifie accéder par l'arrière du véhicule, expression familière utilisée dans diverses situations autres que ferroviaires.
Sur bien des modèles de train la plate-forme d'accès est située plus en avant, à mi-longueur entre la tête et le cul, ce qui de façon imagée localise la poitrine féminine si l'objet est comparé au corps féminin. Il est donc probable, si une des locomotives est dans le métier appelée "Thérèse", que l'on "monte au soutien-gorge de Thérèse" pour accéder aux commandes par cette plate-forme axiale.
Mais peut être je me trompe ....
"

Ah, Thérèse, que de blagues ineptes on fait en ton nom qui rime avec "baise"...

Publié dans métaphore

Commenter cet article

zulunation 22/09/2008 09:04

On comprends bien qu'une locomotive, comme bien des choses en ce bas monde, possède un avant la "tête" et un arrière ce dernier étant volontier appelé le "cul" ; dès lors, "monter par le cul" d'une locomotive signifie accéder par l'arrière du véhicule, expression familière utilisée dans diverses situations autres que ferrovières.Sur bien des modèles de train la plate-forme d'accès est située plus en avant, a mi-longueur entre la tête et le cul, ce qui de façon imagée localise la poitrine féminine si l'objet est comparé au corps féminin. Il est donc probable, si une des locomotives est dans le métier appelée "Thérèse", que l'on "monte au soutien-gorge de Thérèse" pour accéder aux commandes par cette plate-forme axiale.Mais peut être je me trompe ....

Jacques Michaud 22/09/2008 19:17


Même si tu te trompes, c'est joli et plein de bon sens. Merci.