C'est la sardine qui a bouché le port de Marseille

Publié le par Jacques Michaud

C'est la sardine qui a bouché le port de Marseille

J'ai mis assez longtemps à comprendre le sens donné à cette expression, par approximations successives, mais c'est aussi comme cela que nous nous approprions une partie de la langue. Une sardine qui bouche le port de Marseille, c'est une galéjade, té, peuchère. Une histoire à dormir debout.
Mais quand l'esprit est curieux, avec l'aide de Google, on apprend la véritable histoire de cette "sardine", issue de la déformation populaire de récits à une époque où le fax n'existait pas (cf. lien ci-dessous).
Bien sûr : Etre de Marseille signifie tre menteur par exagération, alors une sardine qui bouche un port ça peut vous en boucher un coin ou vous trouer le cul si vous êtes un peu naïf. Mais avaler des couleuvres n'a jamais bouché le cul à personne.
http://www.marseillais-du-monde.org/sardine.php3

Publié dans métaphore

Commenter cet article