Copains comme cochons

Publié le par Jacques Michaud

Copains comme cochons

Je me fais un peu engueuler parce que je tire ma flemme et que je ne poste pas assez souvent. En ce moment, mon HP me fait des embrouilles et toutes mes notes sont masquées, tudieu de bordel à cul ! Ben oui, je suis moderne, je note sur un HP, ça m'évite de perdre mes notes papier.
'reusement que j'ai des copains qui m'abreuvent. Merci Michel T. pour cette expression porcine. Je ne sais pas ce que font les cochons quand ils s'aiment...ptêt qu'ils s'embrassent, p'têt qu'ils se balladent pied de cochon dans pied de cochon, p'têt même qu'ils s'enculent ou des trucs comme ça, genre un peu dégueulasse, ça m'étonnerait pas.
Des copains comme cochons, ça fait la foire ensemble, ça picole, ça rigole, ça vit !

Publié dans comparaison

Commenter cet article

Jacques 23/07/2008 21:10

Ne pas avoir un pet' de jeu signifiait pour moi ne pas avoir de jeu aux cartes. Mais en y réfléchissant bien, quand on est bourré, comme on tangue, ça peut s'assimiler à avoir du jeu (dans le sens de branler dans le manche). Bien./ J'ai dû me creuser pour découvrir le sens un peu caché. Pour l'autre expression, il est vrai que de manger des pommes en quantité a la réputation de saouler les animaux, notamment les vaches normandes d'où peut-être l'expression saoul comme une vache. En revanche, ce qui me chiffonne, c'est cette histoire de queue. Peut-être un linguiste émérite nous tirera-t-il de ce mauvais pas ? Continuie tes recherches car je pédale dans la semoule la choucroute et tutti quanti.

12 23/07/2008 09:29

deux expressions glanées chez Jul en Auvergne:1 ne pas avoir un pèt de jeu ( se sentir sobre après avoir pourtant bien bu)2 avoir la queue comme un rat qui va aux pommes (être complètement bourré, malheureusement je n'ai aucune explication pour cette expression...)