Cacher la merde du chat

Publié le par Jacques Michaud

Cacher la merde du chat
Variante : cacher la merde au chat

Merci à Patsy qui possède quelques perles d'expression populaires et nous les distille avec parcimonie (par ci par là...). Le sens est clair : c'est cacher une faute, dissimuler une culpabilité, faire un rideau de fumée (cf. archives) pour ne pas qu'on découvre une bêtise.
Ceux qui me suivent savent que je dois beaucoup de  mes expressions métaphoriques à mon père prolixe et, comme enfant, j'étais plutôt délicat, et ne bouffais rien d'autre que des nouilles, si je faisais la grimace devant un plat, il me disait : T'as qu'à manger ce que le chat cache. J'aimais bien quand il balançait des vannes, ça m'évitait la torgnole. Là aussi, il était prolixe, mon père à moi.
Il pouvait aussi me dire, à moi son fils, T'as qu'à manger de la merde, tu chieras comme tout le monde. C'est joli, non ? Vous voyez pourquoi j'aime bien la langue pop ?

Publié dans métaphore

Commenter cet article