Se noyer dans un verre d'eau

Publié le par Jacques Michaud

Se noyer dans un verre d'eau

Que voilà une belle illustration de la puissance de la métaphore Point d'exclamation. Cette expression signifie la velléité, l'impuissance d'icelui ou d'icelle qui n'en peut mais malgré ses efforts pour réussir, et que la moindre difficulté submerge (filons la métaphore et en week-end, ce qui est vous en conviendrez un zeugma entre parenthèses). J'aime à vous étourdir pleutres lecteurs, courageux inachevés, point d'exclamation. A la ligne.
Pêche, j'ai la pêche. A la ligne ! (vous le voyez le point d'exclamation, point d'interrogation).
Moi-mêrme en me relisant, je n'y comprends goutte, mais vous avouerez qu'en terme de jeu langagier ça a de la gueule non ? Moi, carrément (c'est rare les adverbes métaphoriques, ben oui, car qu'est-ce qui est carré dans tout ça ?) , ça m'en bouche un coin, point
Cette expression donc suggère l'incapacité à régler le plus petit problème, un peu comme si le malheureux mis en cause en était à se faire une montagne de tout. Mais imaginez (donc, créez une image !) quelqu'un dans un verre d'eau et qui, de plus, est allant se noyer. C'est drôle non ? Pleutre ! Il n'y a même pas un photoshopper qui m'enverrait, quelle grâce, une photo truquée illustrant ce premier degré de l'expression qui annulerait toute métaphore ? Vertige, j'ai carrément le vertige.
C'est fini (1)
Point
A la masse

(1) Marguerite Duras, Hiroshima mon amour, partie III, Folio, p.65

Publié dans métaphore

Commenter cet article