Avaler le goujon

Publié le par Jacques Michaud

Avaler le goujon, voilà qui plaira à Pat' qui adore les goujonnades, ces petites fêtes qu'on fait entre amis ligériens. On prend un scion, on accroche un fil muni d'un bouchon et des fifises ou des bloches qui se tortillent sur l'hameçon; les pieds dans l'eau on bouge la vase et normalement on remonte un goujon toutes les  minutes. Un autre fil se prolonge en une bouteille de blanc, de rouge ou de rosé qui prend le frais, ce qui fait que lorsqu'on fait la friture, le soir, sur la grève, tout le monde est bourré... d'envie, de toutes les envies.
Avaler le goujon, pourtant est une expression peu gaie
mais aussi
avaler sa chaloupe
avaler sa chiffe
avaler sa chique
avaler sa cuiller
avaler sa fourchette
avaler sa langue
avaler son extrait de naissance
, cette dernière expression ayant été popularisée par Michel Audiard et Frédéric Dard
Toutes ces expressions ne signifient rien d'autre que mourir...
Ah mourir en avalant, mourir de la petite mort...

Vous savez, quand on dit "elle avale !", je vous laisse deviner le sens...

 C'était au temps où XII dessinait encore

Attention de ne pas pousser le bouchon trop loin, il faut pêcher sur ses pieds....

Publié dans métaphore

Commenter cet article