Aller se faire rhabiller chez plumeau

Publié le par Jacques Michaud

Aller se faire rhabiller chez plumeau

Voilà une expression populaire (merci à Michel T.) qui fleure bon (cliché) les années 40-50 du siècle d'avant. Eh oui, quand vous mettez votre grain de sel sans qu'on vous ait demandé votre avis, vous pouvez vous faire envoyer sur les roses et alors là, vous n'avez plus qu'à aller vous rhabiller. Cela suppose sans doute que vous vous êtes mis à nu, en état de faiblesse. J'ignore encore si le fameux plumeau est celui qu'on peut se mettre dans le cul quand on va se rhabiller. En tout cas, on l'a bien dans le cul la balayette.
Malséante, provocante, on vous l'a bien dit qu'on aimait même cette langue-là. Hum....han !

Publié dans métaphore

Commenter cet article

Samatan 06/07/2014 16:24

Si je peux me permettre,là on est dans l'improvisation totale,"on est dans le n'importe quoi" pour reprendre une expression moderne.L'expression "Aller se rhabiller chez Plumeau" n'existe pas,il y a confusion entre deux expressions,d'une part "Aller se rhabiller" qui signifie "Aller se faire voir" expression qui vient du monde du théâtre,un comédien qui pouvait aller se rhabiller devait quitter son costume de scène et récupérer ses effets personnels parce qu'il était renvoyé.
D'autre part on envoie quelqu'un chez Plumeau pour lui dire aussi "d'aller se faire voir" mais dans le cas précis où il n'a pas d'argent pour payer ce qu'il achète et qu'il propose un troc ou lorsqu'il propose une affaire douteuse.Plumeau était le propriétaire d'un restaurant Montmartrois à Paris,"Chez Plumeau" qui existe toujours,ce restaurateur acceptait d'être payé d'un tableau par des peintres sans le sou.
L'expression "Aller se faire voir" est très ancienne elle remonte à une époque où on ne disait pas "Consulter un médecin" mais "faire voir" telle ou telle affection au docteur,de là lorsque quelqu'un tenait des propos incongrus ou considérés comme tels,on lui conseillait "d'aller se faire voir" par le docteur pour vérifier l'intégrité de ses facultés mentales.

Amitiés.

Michaud 08/07/2014 13:51

Bravo. Votre intervention est pertinente et je vous en remercie. Je dirai à décharge que ce blog est aussi celui d'une langue qui s'invente chaque jour et sait faire fi de règles établies pour s'en affranchir. La langue peut être codifiée mais elle doit vivre par elle-même. Je suis un défenseur d'une langue en mouvement.

michelle 30/05/2008 22:19

citation proposée par Michelle :mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade

Jacques Michaud 31/05/2008 08:46


Que voilà du bon sens populaire qui illustre parfaitement ce qu'est une tautologie; ah le joli mot qui fait penser à Toto. M%ais si, tu sais bien, Toto !