Reprendre du poil de la bête

Publié le par Jacques Michaud

Reprendre du poil de la bête

Après une période difficile, une maladie, des mortes-eaux, quand on remonte la pente, on reprend du poil de la bête. Dans, La Puce à l'Oreille, Claude Duneton resitue l'expression à la période romaine où une croyance disait qu'il fallait "poser sur la plaie un poil du chien qui vous avait mordu. Autrement dit, guérir le mal par le mal. (...) Les Anglais disent : take a hair of the same dog that bit you. " Duneton précise par ailleurs que les Anglais appliquent hardiment cette expression canine relativement incisive au fait de reboire de l'alcool un lendemain de cuite. Chez nous, on dira plutôt "rallumer la chaudière" c'est-à-dire "soigner le mal par le mal".

Publié dans métaphore

Commenter cet article