Serrer les fesses

Publié le par Jacques Michaud

Serrer les fesses

Est-ce une véritable réaction physiologique à la peur ? On serre les fesses quand on s'attend au pire : à une catastrophe, à une mauvaise nouvelle. Et malheureusement, comme la peur n'évite pas le danger, on l'a parfois dans le cul !

Publié dans métaphore

Commenter cet article

michelle 22/04/2008 22:19

salut à tous les linguapopiens et popiennes !dans la valise de métaphores je propose : remettre les pendules à leur place...Quant à serrer les fesses, effectivement métaphore fort triviale, je préfère "avoir les jetons" tout aussi vulgaire il faut bien l'avouer !Sur ce je m'en vas mettre la viande dans le torchon.