manger son rat

Publié le par Jacques Michaud

Voilà une expression bien mystérieuse qui ne suscite pas une compréhension immédiate. Il en est souvent ainsi d'expressions populaires régionales. En l'occurrence, et sur la foi de Michelle D. qui l'a entendu dans sa jeunesse solognote, je la situe sauf démenti ...en Sologne, pays des guernazelles (grenouilles) et des culs-blancs (lapins qui fuient devant vous). Cul-blanc est une synecdoque en français, c'est à dire qu'on prend une partie pour le tout.

Elle signifie tout simplement : bouder, faire la gueule, faire du boudin, faire un caca nerveux. Il paraît même que pour amuser un enfant boudeur, on lui disait parfois. "Je vois bien que tu manges ton rat, on en voit la queue". En terme de proximité ou d'association, on peut penser à l'expression "avaler des couleuvres". Quand on a avalé suffisamment de couleuvres, alors on mange son rat.

A noter qu'au premier degré, sur YouTube, on trouve des vidéos de gens qui mangent des rats, même crus.. C'est dégueulasse. A ne pas voir !

Si le lecteur a des choses à dire là-dessus, s'il se rappelle quelque chose qu'il commente...

J'en appelle à mon Zoulou ! (Ce zélé zoulou inconnu est un sacré chercheur d'expressions...En tout cas, s'il me  lit, je le salue).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Cher modérateur, <br /> tout un été d'attente éperdue, d'espoir insensé, et rien… même Zoulou ne sait que dire… je m'en vais donc bouffer mon rat en grande solitude. <br /> Pour info, cette expression n'est pas solognote. Elle viendrait plutôt du Nord (famille de mon aimable conjoint)
Répondre
M
Soit. La rectification est faite par ce poste.