Etre à bouche que veux-tu

Publié le par Jacques Michaud

Dans la lignée de ces constructions telles "aller à la va-comme-je-te-pousse" ou "aller à la va-vite" ou encore "à la mords-moi-le-noeud" voici une construction assez étonnante qui inclut un verbe conjugué tout en restant une locution adverbiale (par exemple comme "être à cran").

Etre à bouche que veux-tu c'est avoir la perspective d'obtenir tout ce qu'on désire, sans effort, par extension sémantique d'une expression qui signifiait : pouvoir manger tout ce qu'on veut (milieu du XVIIè siècle).

Après cela, bien entendu, des glissements de sens liés à la sensualité de la bouche, à la notion de facilité induite par la question "que veux-tu ?" peuvent conduire à évoquer des nourritures eles aussichargées de sensualité : embrasser à bouche que veux-tu.

Commenter cet article