Comme en 14

Publié le par Jacques Michaud

Ils sont partis gaiement, sûrs de battre les "Boches" (1) à plate couture et en trois coups de cuiller à pot les soldats de l'an 1914. Et puis le plus grand désastre militaire de tous les temps s'est substitué aux espoirs et la guerre s'est gravement enlisée sans oublier de faire des millions de morts. Quatre ans après on y était toujours !

L'expression "c'est parti ou c'est reparti comme en 14" (ou plus tard "comme en 40") désigne bien cette notion de commencement d'une action fait de désir de réussir ou vaincre, et de foi en la réalisation du projet. Mais l'expression porte en elle la spirale de l'échec.

(1) Boche est un mot devenu éminemment péjoratif, donc à éviter, pour désigner l'allemand. Mais à l'époque c'était un mot commun pour désigner l'ennemi.

Une création à ne pas manquer

Une création à ne pas manquer

Commenter cet article